Archives de
Mois : janvier 2019

Création d’un escape-room maison

Création d’un escape-room maison

Pour animer une soirée entre amis, j’avais eu l’ambition de créer de toute pièce une session d’escape dans une ambiance laboratoire. La plupart des énigmes et du décors sont réalisées avec des pièces et composants électroniques de récup ou que j’avais déjà à disposition. Il a juste fallu acheter un petit lot de cadenas miniatures à code dans un magasin de bricolage et quelques autres composants électroniques principalement sur aliexpress.

Le scénario est assez simple, on se retrouve enfermé dans le laboratoire d’un savant fou, une bombe déjà activée posée sur la table. Première difficulté, il n’y a au départ pas de décompte visible : il faut d’abord ouvrir la mallette de la bombe pour voir le décompte.

Chacune des différentes énigmes à résoudre rend hommage à des personnages emblématiques plus ou moins connus de la recherche scientifique :

  • Dmitri Ivanovitch Mendeleïev (tableau périodique)
  • Alessandro Volta (pile)
  • Heinrich Rudolf Hertz (ondes hertziennes)
  • Amedeo Avogadro (nombre d’Avogadro)
  • Alfred Nobel (dynamite)
  • Thomas Lowry/Joannes Brønsted (acides/bases)
  • Etienne Oehmichen (stroboscope)

Lire la suite Lire la suite

Escame Room : le détecteur de fréquences secrètes

Escame Room : le détecteur de fréquences secrètes

Le détecteur de fréquences va permettre au joueur de découvrir quelle fréquence écouter sur le poste de radio pour avoir l’indice qui va le mener à l’énigme suivante. Problème, pour pouvoir s’en servir il lui faut l’alimenter, or il n’a pas de batterie ni de pile sous la main… le poste de radio fonctionne sur secteur, sinon ça serait trop facile !

Pour le faire fonctionner le joueur doit fabriquer la batterie à partir du papier d’alu, du morceau de tube de cuivre, du sel et de l’eau qu’il trouvera dans la pièce. Cette batterie a une tension trop faible et ne délivre pas assez de courant pour alimenter correctement l’arduino et l’écran. Pour éviter l’utilisation de produit plus dangereux qui permettrait de fabriquer une batterie plus puissante, on va tricher… En réalité, le circuit est alimenté par une batterie lithium et on ne fait que détecter la tension de la batterie artisanale avec l’ADC (convertisseur analogique numérique). Si elle est validée, on allume l’écran avec la suite des instructions.

Lire la suite Lire la suite