Création d’un escape-room maison

Création d’un escape-room maison

Pour animer une soirée entre amis, j’avais eu l’ambition de créer de toute pièce une session d’escape dans une ambiance laboratoire. La plupart des énigmes et du décors sont réalisées avec des pièces et composants électroniques de récup ou que j’avais déjà à disposition. Il a juste fallu acheter un petit lot de cadenas miniatures à code dans un magasin de bricolage et quelques autres composants électroniques principalement sur aliexpress.

Le scénario est assez simple, on se retrouve enfermé dans le laboratoire d’un savant fou, une bombe déjà activée posée sur la table. Première difficulté, il n’y a au départ pas de décompte visible : il faut d’abord ouvrir la mallette de la bombe pour voir le décompte.

Chacune des différentes énigmes à résoudre rend hommage à des personnages emblématiques plus ou moins connus de la recherche scientifique :

  • Dmitri Ivanovitch Mendeleïev (tableau périodique)
  • Alessandro Volta (pile)
  • Heinrich Rudolf Hertz (ondes hertziennes)
  • Amedeo Avogadro (nombre d’Avogadro)
  • Alfred Nobel (dynamite)
  • Thomas Lowry/Joannes Brønsted (acides/bases)
  • Etienne Oehmichen (stroboscope)

 

Dmitri Ivanovitch Mendeleïev (tableau périodique)

  • Un livre posé sur une table avec différents marques-pages dedans. Sur chaque marque page, un symbole géométrique et une photo de physicien, chimiste… dont un avec Alessandro Volta. Sur le verso de chaque marque-page, un schéma en rapport avec le personnage griffonné. Sur celui de Volta, c’est un schéma de pile qui est dessiné. A chaque emplacement de marque page, le numéro d’une des deux pages est mis en évidence.
  • Un code composé d’une suite de nombre caché dans le décor.
  • Un tableau périodique accroché au mur

Il s’agit de convertir le code numérique en phrase grâce aux numéros atomiques et au symboles chimique du tableau périodique. La phrase ainsi trouvée indique la forme géométrique du bon marque page dans le livre. La photo et le dessin qui se trouvent dessus donnent un indice pour l’énigme suivante. Le numéro de la page est le code du premier cadenas de détecteur de fréquences.

 

Etienne Oehmichen (stroboscope)

  • Un élément du décor avec un ventilateur de pc dans un boitier avec des cartes électroniques de récup. Il est inaccessible et électriquement impossible de l’arrêter. Un code à 3 chiffres écrit au blanco dessus.
  • Une lampe stroboscopique à led est dissimulée dans le décors, sa fréquence de clignotement est égale à la vitesse de rotation du ventilateur.

Il suffit simplement de trouver la lampe et d’éclairer le ventilateur avec le stroboscope, l’image du code semblera figée et deviendra lisible. C’est le code de l’un des cadenas de la bombe.

 

[ Schéma de la lampe à venir ]

 

Mendeleïev/ Avogadro

  • Une maquette de molécule est posée sur une balance dans le décors.
  • Un carnet de notes dissimulé dans le décors présente d’autres molécules avec les détails des calculs de masse molaire. Une carte cachée dans le décors conne les correspondances de couleurs entre les atomes qui composent la molécule et leur symbole.

Il faut calculer la masse molaire de la molécule à l’aide du tableau périodique et des correspondances de couleurs. On trouve ainsi le code du deuxième cadenas de la bombe.

 

Ouverture de la malette de la bombe

Une fois les deux codes trouvés, on peut ouvrir la mallette de la bombe, on y trouve la bombe avec le décompte, ainsi qu’un code écrit sur un morceau de papier déchiré. Il permet de comprendre qu’il faut l’additionner avec le numéro de la page trouvé précédemment.

Plus d’infos sur la bombe…

Heinrich Rudolf Hertz / Volta

  • Coffret du scanner d’onde.
  • Papier d’aluminium du sandwich du savant fou laissé sur son bureau
  • Sel de cuisine
  • Erlenmeyer rempli d’eau, deux petits béchers
  • Fils électriques rangés dans le coffret du scanner.
  • Morceau de câbles en cuivre dénudés.
  • Une radio FM branchée sur secteur (sans piles).
  • Mini émetteur FM (côté gamemaster)

Avec ces deux codes, on peut ouvrir le coffret du scanner d’ondes. Problème, il n’y a pas de piles pour l’alimenter et il a besoin de 1V pour pouvoir fonctionner. Il faut comprendre qu’il est nécessaire de fabriquer soi-même la pile avec l’indice de la photo de Volta et le schéma de la pile dessiné derrière. Il est en plus nécessaire d’en fabriquer deux et de les mettre en série. Une fois la pile branchée sur le scanner, il peut s’allumer. Une animation sur l’écran simule le scan de bandes de fréquences radio et s’arrête sur une fréquence de la bande FM. Le code est diffusé sur la fréquence trouvée, soit en clair, soit de manière codée pour augmenter la difficulté.

Plus d’infos sur le scanner…

Thomas Lowry/Joannes Brønsted

  • Un coffret à clé avec 4 flacons de réactifs chimiques numérotés de 1 à 4.
  • Un étui fermé avec un cadenas contenant la clé du coffre à réactifs.
    1. Une solution de bicarbonate de soude
    2. Du vinaigre pur
    3. Du vinaigre dilué
    4. De l’eau
  • Un flacon dans le décors avec le réactif pH (jus de choux rouge).
  • Des tubes à essais du décors.
  • Un code de correspondance couleur <> chiffre avec les différentes valeurs de pH.

Une fois les manipulation chimiques effectuées, on trouve 4 couleurs différentes correspondant aux 4 pH différents trouvés, un fois convertis avec la table de correspondance on obtient le code de désamorçage à entrer sur le clavier. La partie est gagnée !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *